Assemblée nationale : La France insoumise et le Rassemblement national « prêts » à repartir en campagne

© Jacques Witt/SIPA

Emmanuel Macron et le parti présidentiel commencent à préparer une éventuelle dissolution de l’Assemblée nationale. Du côté de l’opposition, tant à La France insoumise qu’au Rassemblement national, les députés se disent « prêts » à repartir en campagne.

Invités à des émissions de télé et de radio ce dimanche, les députés Clémentine Autain (La France insoumise) et Sébastien Chenu (Rassemblement national) se sont dits chacun de leur côté, « prêts » à retourner devant les électeurs en cas de dissolution de l'Assemblée, où le gouvernement ne dispose que d'une majorité relative. Le président de la République, Emmanuel Macron, a déjà brandi la menace d'une dissolution si le gouvernement était renversé par une motion de censure. Pour Clémentine Autain sur Radio J, c’est une façon de « tenir ses rangs, parce que ça commence déjà à fatiguer, ça commence déjà à contester au sein de la macronie ».

Lire aussi - Comment Emmanuel Macron prépare l’opération dissolution

« On a les idées, le projet, les candidatures »

Cette menace de dissolution ne fait donc pas peur aux oppositions, bien au contraire. « On est prêts. Non seulement on a les idées, le projet, les candidatures, mais nous avons même stocké du papier en cas de dissolution précipitée » pour imprimer tracts, professions de foi ou bulletins, a assuré Clémentine Autain sur Radio J ce dimanche. L'élue de Seine-Saint-Denis s'est montrée favorable à une telle option, n'étant « pas satisfaite des équilibres politiques aujourd’hui ». « J'estime que la macronie n'a pas de majorité pour faire ce qu'elle fait », a-t-elle plaidé.

Lire aussi - Comment les oppositions s’organisent en vue d’une éventuelle dissolution

Même son de cloche pour les députés du Rassemblement national. Invité sur ...

Lire la suite sur Le JDD

VIDÉO - Mathilde Panot s'adresse aux députés RN : "Ils ne nous font pas peur"