Asselineau tacle Le Pen qui "divise les Français comme son père"

Le candidat UPR à l’élection présidentielle François Asselineau a condamné, ce lundi sur BFMTV, les propos de Marine Le Pen sur la rafle du Vel d’Hiv.

Le rassemblement face à la division. Voici comment s’est présenté François Asselineau, le candidat UPR à l’élection présidentielle, ce lundi sur BFMTV. Pour lui, la présidente du Front national, qui a assuré dimanche que la France n'était pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv, "divise la population française avec des sujets odieux".

"Encore une fois, elle divise les Français comme son père. C’est très inopportun et très inutile", a-t-il lancé.

Pour François Asselineau, le "devoir du Président est de rassembler les Français, assurer par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et ne pas les diviser".

Marine Le Pen est "extrémiste sur des tas de choses"

"Je ne cherche jamais de bouc émissaire", a-t-il ensuite poursuivi avant de préciser qu’il n’avait "pas de phobie". Le candidat a renchéri sur son adversaire du Front national, assurant qu’elle était "extrémiste sur des tas de choses".

"Pour la chasse aux immigrés elle est très forte mais quand il s’agit de sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, elle est d’un seul coup extrêmement timorée", a-t-il lancé.

"En plus son programme change tous les jours", a taclé François Asselineau, précisant "qu’aux dernières nouvelles, elle a dit qu’elle allait sortir de l’euro après les élections italiennes qui  se tiendront en 2018. On va prendre encore un an avant de commencer...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages