Assaut du Capitole : Donald Trump joue la montre pour ne pas témoigner dans l'enquête

Il a promis une grande annonce et le suspense se termine ce mardi soir. Donald Trump devrait déclarer sa candidature à la prochaine présidentielle de 2024. Mais le milliardaire, est sorti affaibli des Midterms , avec un scrutin marqué par les piètres résultats de ses poulains, comme cette nuit dans l'Arizona où le poste de gouverneur a échappé au camp républicain. En mauvaise posture politique, l'ancien président des États-Unis est sous pression car il joue aussi contre la montre.

En effet le Républicain n'a pas répondu à la convocation de la commission d'enquête parlementaire sur le 6 janvier et pourrait se retrouver inculpé par le ministère de la Justice dans les prochaines semaines. Sans oublier les autres affaires qui pèsent sur lui : les archives confidentielles de la Maison-Blanche retrouvées dans sa résidence de Floride ou encore les tentatives d'ingérence électorale en Géorgie.

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

L'ancien président de plus en plus isolé

Donald Trump est de plus en plus isolé, politiquement lâché par les cadres du Parti républicain, y compris Mike Pence. L'ancien vice-président doute de la pertinence d'une nouvelle candidature du milliardaire. "C'est au peuple américain de décider. Je crois que nous aurons de meilleurs choix dans le futur. Je pense que les Américains veulent voir leurs dirigeants refléter leur compassion et leur générosité", a-t-il déclaré.

Pour Donald Trump, le défi est de refaire le coup de 2016, c'est-à-dir...


Lire la suite sur Europe1