Assassinat de Samuel Paty : "Pas de failles" dans le suivi du terroriste selon Éric Dupond-Moretti qui dénonce une "réécriture de l'histoire" par certains

franceinfo
·1 min de lecture

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti assure mardi 20 octobre mardi au micro de France Inter qu'il n'y a "pas de failles" dans le suivi du terroriste islamiste qui a assassiné l'enseignant Samuel Paty vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Il dénonce une "réécriture de l'histoire" qui "est plus facile après que pendant" de la part de celles et ceux qui affirment le contraire. "C'est un échec", admet-il toutefois, mais rappelle qu'il y a aussi "32 attentats qui ont été déjoués. On ne peut pas laisser croire et accréditer l'idée, au bénéfice de l'émotion, que rien, strictement rien, n'a été fait".

>> Professeur assassiné : suivez les évolutions de l'enquête dans notre direct

"C'est une guerre insidieuse", insiste le ministre vis-à-vis de la lutte contre le terrorisme. "Il y a le terrorisme organisé que suivent les services. Et puis, il y a un jeune homme de 18 ans qui n'est pas dans les radars de nos services de renseignement et qui commet cet acte abominable au nom d'une religion dévoyée".

Un individu ne peut être identifié sur de seules images

L'assassin "n'était pas signalé comme individu fiché S, comme susceptible de", rappelle le ministre. Il (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi