Assassinat d'un boulanger : 27 ans de réclusion pour les trois accusés

·1 min de lecture

Une femme et deux hommes poursuivis pour leur implication dans l'assassinat d'un boulanger-pâtissier en août 2018 à Plonévez-du-Faou, et la tentative d'assassinat de sa compagne, ont été condamnés vendredi à 27 ans de réclusion criminelle chacun par la cour d'assises du Finistère. Le ministère public avait requis la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté des deux-tiers pour les trois accusés, à savoir l'épouse de la victime dont il était séparé depuis deux ans, Fabienne Mehens, le nouveau compagnon de celle-ci, Yves Brassier, ainsi que l'ancien associé et ami de ce dernier, Olivier Coudray.

Les deux premiers, âgés de 50 ans, ont été reconnus coupables de complicité d'assassinat et de complicité de tentative d'assassinat, tandis que le troisième, âgé de 41 ans, a été condamné pour assassinat et tentative d'assassinat.

"Mécanique implacable"

Vincent Calvez, 44 ans, avait reçu le 23 août 2018 peu après minuit deux balles dans la tête, tirées à bout portant par Olivier Coudray, un ancien militaire, alors qu'il s'apprêtait à quitter son domicile, une longère isolée, pour se rendre à son travail. Sa compagne, Marie G., âgée de 27 ans et présente à l'audience, avait également été atteinte d'une balle dans la tête, mais s'en est miraculeusement sortie.

L'avocat général Jean-Baptiste Doubliez avait évoqué une "mécanique implacable" pour décrire le macabre guet-apens imaginé par Fabienne Mehens, "une idée débile" pour cette dernière qui n'aurait en réalité pa...


Lire la suite sur Europe1