"Assad pire qu'Hitler" : "l'erreur" de Sean Spicer

Aux États-Unis, le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer a provoqué un tollé en déclarant qu'Adolf Hitler n'avait pas utilisé d'armes chimiques. Les appels à la démission se sont multipliés. Sean Spicer a présenté ses excuses et estime avoir trahi la confiance du président Donald Trump. En Tchétchénie, les autorités sont accusées de persécuter et de torturer des hommes homosexuels. Les ONG s'alertent. Certains pays commencent à se mobiliser.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages