Aspirine à faible dose : quels bénéfices ? Quels risques ?

Prendre de l’aspirine à faible dose de façon préventive est-il recommandable ? La balance bénéfices-risques n’étant pas clairement établie à ce sujet, une équipe de la Anglia Ruskin University au Royaume-Uni a passé en revue la littérature scientifique correspondante.

Résultat, cette thérapie réduit de 17 % le risque d’accidents cardiovasculaires chez les personnes sans antécédents. Toutefois, elle augmente également le risque de saignement gastro-intestinal de 47 % et celui d’hémorragie intracrânienne de 34 %.

Difficile dans ces conditions d’évaluer l’intérêt de ce traitement chez un individu sain. « Ces bénéfices et ces risques devraient donc être formellement évalués dans un guide établi à l’attention des soignants », estiment les auteurs de ce travail. Celui-ci leur permettrait d’estimer si un tel traitement présente un intérêt chez un individu sain de manière préventive.

A noter : le traitement par aspirine ne doit être mis en place que sous contrôle médical.