Asnières : un immeuble de 7 étages à côté de leurs pavillons, « c’est trop haut »

F.H.
Asnières-sur-Seine, samedi 13 janvier 2018. Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées samedi matin autour d’un café dans la rue des Trois-Frères, pour distribuer des tracts contre un projet immobilier de plus de 300 logements, près de leur rue pavillonnaire

Une cinquantaine d’habitants a manifesté contre un projet immobilier à deux pas de chez eux.


Gilet jaune sur le dos et gobelet de café chaud entre les mains, une cinquantaine de riverains de l’avenue des Trois-Frères, petite rue pavillonnaire d’Asnières ont distribué ce samedi matin des tracts aux automobilistes et aux passants, pour les informer du programme immobilier d’au moins 330 logements en projet dans le quartier.

Objectif, « attirer l’attention » et être reçu en mairie « même si des amendements au projet ont déjà été consentis », reconnaît Laure El Garani, habitante et secrétaire de l’association Quartier des Trois-Frères. Ces derniers s’inquiètent de la densification du secteur engendrée par la construction de 330 ou 340 logements sur cinq, six et sept étages par Pitch Promotion, et de ses conséquences sur les effectifs des écoles et la circulation automobile.

« Il n’y aura pas d’augmentation de la circulation avenue des Trois-Frères », a promis la mairie, qui a décidé avec le promoteur de supprimer dix logements, d’aménager une coulée verte et de réduire la hauteur de la résidence côté pavillons. « Ce n’est pas assez, regrette Laure El Garani. La mairie a dit qu’une serre, des jeux et des espaces verts seraient aménagés, mais nous ne savons pas s’ils seront privatifs ou publics. C’est aussi pour cette raison que nous souhaitons être reçus ».



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Hauts-de-Seine : 30 000 et 25 000 euros de bijoux volés à Boulogne-Billancourt et Antony
Tentative de braquage au Leclerc de Gennevilliers
A Issy, Santini claque la porte des vœux à ses anciens adjoints
Colombes : le collège Lakanal se mobilise pour sa prof en fauteuil
Magistrats agressés : la procureur de Nanterre tire la sonnette d’alarme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages