Ary Abittan mis en examen pour viol

·2 min de lecture
Ary Abittan en février 2020, au Parc des princes.

Après 48 heures de garde à vue, l'humoriste et comédien a été déféré devant un magistrat du parquet de Paris. Une jeune femme de 23 ans l'accuse de viol.

Que s'est-il passé au domicile de l'humoriste et comédien Ary Abittan, situé dans le 8e arrondissement de Paris, dans la soirée et la nuit du 30 au 31 octobre ? Une jeune Parisienne de 23 ans a déclaré aux policiers entretenir une relation suivie avec l'acteur sans pour autant, a-t-elle tenu à préciser, être sa compagne officielle. Après un échange téléphonique dans la soirée du 30 octobre, elle a rejoint Ary Abittan à son domicile, dans le quartier des Champs-Élysées. Une fois sur place, le couple a une relation sexuelle « protégée », a confié la plaignante.

C'est durant un second rapport que la relation aurait alors dégénéré, selon la jeune femme, employée d'une plateforme numérique. « C'est quelqu'un de simple qui a priori ne fréquente pas le show-biz », indique une source proche de l'enquête. Pour pimenter la relation, le comédien aurait pris des initiatives qui n'auraient pas plu à sa jeune amie. Elle aurait, dès le premier rapport, marqué sa désapprobation, a-t-elle expliqué, pour des relations sexuelles non conventionnelles entre homme et femme.

Refus explicitement exprimé

Selon elle, Ary Abittan serait passé outre son refus, pourtant explicitement exprimé. Ary Abittan, lui, nie les faits et a déclaré, dans un premier temps, ne pas connaître les raisons de sa garde à vue. Alors que les policiers lui indiquaient qu'à l'issue de leur relation, la jeune femme s'était rendue dans un commissariat pour dénoncer un viol, il est tombé des nues. Selon lui, ils [...] 

Lire la suite

VIDÉO - Ary Abittan accusé de viol : l'acteur de 47 ans a été placé en garde à vue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles