Article controversé de la loi sur la "sécurité globale" : malaise dans la majorité

·1 min de lecture

"Jamais je ne voterai ça" : au sein de la majorité, composée en très large partie de La République en marche, ils sont de plus en plus nombreux à affirmer qu'ils ne soutiendront pas l'article 24 de la proposition de loi sur la "sécurité globale". Depuis plusieurs jours, ce texte porté par les députés Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot est vivement critiqué à propos de la disposition sur la diffusion d'images de policiers et de gendarmes.

Un article rajouté par Beauvau

Certains députés dénoncent un article "mal rédigé", quand d'autres travaillent à l’amender. "Je me demande à quoi il sert réellement", confiait cette semaine à Europe 1 un pilier LREM à l’Assemblée nationale.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Cet article, qui n'était pas dans la version initiale du texte, a été rajouté à la demande du ministère de l'Intérieur afin, officiellement, de protéger les policiers dans leur vie privée. En pratique, il pose néanmoins des questions en termes de libertés publiques. Gérald Darmanin, qui défend bec et ongles ce texte, "joue sur l'ambiguité pour être bien avec les syndicats de flics", dénonce un conseiller ministériel.

"Darmanin est en roue libre"

Plusieurs membres du gouvernement comprennent l’intention, mais peu se risquent à soutenir publiquement le texte. L'aile gauche du gouvernement est mal à l'aise. "Je l'ai soutenu publiquement au début, mais là je ne sais plus trop", lâche d'ailleurs un ministre de gauche à ...


Lire la suite sur Europe1