Article 49-3 : une nouvelle motion de censure déposée par la France insoumise mais sans la Nupes

© Jacques Witt/SIPA

Mercredi soir, Élisabeth Borne a déclenché pour la troisième fois l’article 49-3 , cette fois-ci sur le budget de la sécurité sociale. Le lendemain, le Rassemblement national a répondu là encore par une nouvelle motion de censure. Même son de cloche pour les députés de La France Insoumise qui a leur tour ont usé de cet outil pour tenter de faire démissionner le gouvernement. Mais cette nouvelle motion de censure à gauche ne fait pas l’unanimité au sein des autres députés de la Nupes, qui n’ont pas suivi la formation.

Pourtant, pour Éric Coquerel, député LFI, cette décision est une nécessité pour ne pas rendre commune l’utilisation de l’article 49-3. « On va le faire, en tout cas du côté insoumis, parce qu'il ne faut pas banaliser le 49-3 », a-t-il expliqué sur France 2, jeudi soir. Mathilde Panot , la présidente du groupe La France insoumise à l’Assemblée, explique ce choix sur Twitter : « Face à un gouvernement irresponsable et minoritaire qui ne connaît que le passage en force, nous déposons une motion de censure contre le gouvernement. »

Cette nouvelle motion de censure ne devrait pourtant n’avoir aucune chance de renverser le gouvernement en place. Le projet de budget 2023 de la Sécurité sociale serait alors considéré comme adopté en premi...


Lire la suite sur LeJDD