Arthur mis en demeure à cause des similitudes entre "District Z" et "Fort Boyard"

·1 min de lecture

Nouvel épisode dans la guerre entre Fort Boyard et District Z. La semaine dernière, Arthur s'estimait victime d'une "campagne de dénigrement organisée", après la diffusion sur TF1 du premier numéro de District Z. Il accusait de faux comptes Twitter, qui seraient liés à la société ALP et son émission Fort Boyard, d'avoir massivement relayé des messages critiques de son émission. Mercredi, le site américain Deadline dévoile que Banijay, société-mère de ALP, contre-attaque avec une mise en demeure de la société de production d'Arthur.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Accusation de "violation de format"

Dans le détail, ALP a envoyé à la société d'Arthur une mise en demeure détaillant ce que la société de production de Fort Boyard considère comme des "violations de format", autrement dit du plagiat de concept d'émission. ALP serait prête à aller en justice si aucun accord n'est trouvé rapidement avec Satisfaction, la société d'Artur.

Or, on peut imaginer qu'Arthur n'a pas très envie d'aller devant la justice car il vient de perdre un procès où il réclamait la modique somme de 14 millions d'euros à la famille Benetton. L'animateur et producteur estimait avoir été mal orienté dans son placement, il y a...


Lire la suite sur Europe1