Arthrose : et si les anti-inflammatoires faisaient pire que mieux ?

![CDATA[Shutterstock]]

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont couramment prescrits pour la douleur et l'inflammation de l'arthrose. Mais on sait peu de choses sur les effets à long terme de ces médicaments sur la progression de la maladie. Selon une étude du Département de radiologie et d'imagerie biomédicale de l'Université de Californie à San Francisco, les AINS pourraient, à long terme, aggraver l'inflammation des articulations, et notamment de l'articulation du genou.

Pour cette étude 277 patients souffrant d'arthrose du genou modérée à sévère et suivant un traitement soutenu par AINS depuis au moins un an, ont été inclus et comparés à un groupe de 793 participants témoins qui ne prenaient pas d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Tous les participants ont subi une IRM du genou au début de l'étude et après quatre ans pour vérifier les biomarqueurs de l'inflammation.

Une inflammation qui s'aggrave au fil des années

Les résultats n'ont montré aucun avantage à long terme de l'utilisation des AINS. Pire : l'inflammation articulaire et la qualité du cartilage étaient pires au départ chez les participants prenant des AINS, par rapport au groupe témoin, et se sont même aggravées après le suivi de quatre ans. "Dans ce grand groupe de participants, nous avons pu montrer que les AINS n'offrent aucun mécanisme de protection pour réduire l'inflammation ou ralentir la progression de l'arthrose de l'articulation du genou", a déclaré la Dre Johanna Luitjens, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Quelle est cette discipline qui pourrait vous aider à vous remettre plus rapidement du Covid-19 ?
Diverticulite : causes, symptômes et traitement
Démence : certains médicaments contre le diabète permettraient de réduire le risque
Pénurie d'antibiotiques : François Braun assure que le problème sera réglé "dans les semaines, les mois qui viennent"
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce lundi 21 novembre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct