Artemis I : tous les voyants sont au vert pour un lancement le 16 novembre !

Les incertitudes liées au passage de l’ouragan Nicole, qui avait contraint la Nasa a évacué le Centre spatial Kennedy, ont été levées. Malgré des vents dépassant les 137 kilomètres par heure, limité fixée par la Nasa pour la sécurité du lanceur, aucun dégât important sur le SLS ni sur les installations au sol est à signaler. Les nombreuses inspections n’ont révélé que des dégâts mineurs après le passage de l’ouragan.

Selon Jim Free, administrateur associé à la Nasa, des « vents de catégorie 1 ont bien soufflé sur le lanceur alors qu’il se trouvait sur son pas de tir. Mais ils n'ont pas dépassé les limites structurelles que le SLS pouvait endurer ».

La date de lancement a donc été confirmée pour mercredi 16 novembre. La fenêtre de tir d’une de deux heures s’ouvrira à 7 h 04, heure de Paris. La mission d’Orion est prévue pour durer un peu plus de 25 jours, avec un retour de la capsule dans l'océan Pacifique le 11 décembre.

Un état de l'art : le module de service d'Orion expliqué par ceux qui l'ont construit

À l'occasion de ce lancement historique, nous avons rencontré et interviewé des responsables du programme ESM chez Airbus, Thales Alenia Space et Leonardo, qui réalisent ensemble, sous la maîtrise d'œuvre d'Airbus, ce module de service inédit. Ces experts nous ont détaillé les enjeux technologiques et opérationnels de ce premier vol d'essai visant à qualifier ce module qui fournit la propulsion, l'énergie, l'eau, l'oxygène et l'azote et qui maintient le véhicule Orion à la bonne température et sur sa trajectoire. Trois articles seront mis en ligne prochainement :

  • Interview d'Antoine Alouani, ingénieur en charge du système de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura