Artemis I : le vaisseau spatial Orion, en route vers la Terre, frôle la Lune aujourd’hui

Le 1er décembre, le véhicule Orion a entamé son voyage de retour vers la Terre. Ce jour-là marquait aussi le point médian de la mission lancée le 16 novembre et dont le retour sur Terre est prévu le 11 décembre. À cette date, la capsule Orion, débarrassée de son module de service, doit amerrir au large des côtes californiennes de San Diego, dans l’océan Pacifique nord.

Avant de retourner sur Terre, Orion survolera aujourd’hui une nouvelle et dernière fois la Lune à très basse altitude, à moins de 130 kilomètres d’altitude. Ces survols à basse altitude ne sont pas seulement utiles pour réaliser de jolis clichés de la surface lunaire. En volant à proximité de la Lune, Orion utilise la gravité lunaire pour accroître sa vitesse de croisière à faible coût énergétique.

Le plan de vol de la mission Artemis I. © Nasa
Le plan de vol de la mission Artemis I. © Nasa

Un record vieux de 50 ans battu

Parmi les faits marquants de la mission, on soulignera le record de distance à la Terre d’un véhicule spatial conçu pour transporter des humains. Lundi 28 novembre, Orion s’est trouvé à près de 435 000 kilomètres de la Terre. Le précédent record du point le plus éloigné avait été atteint par la mission Apollo 13 en avril 1970 dans des conditions moins réjouissantes. Le véhicule Apollo qui manœuvrait autour de la Lune, pour rejoindre en catastrophe la Terre, s’était retrouvé à 400 170 kilomètres de la Terre.

À quelques jours du retour sur Terre d’Orion, la Nasa et les responsables de la mission sont satisfaits du déroulement de la mission. Le module de service européen, garant du succès de la mission et de la sécurité des futurs astronautes, donne entière satisfaction. Comme l’a souligné la Nasa, ce module construit par l’industrie spatiale européenne a utilisé beaucoup moins de carburant que prévu et a également généré plus d'énergie que prévu, tout en étant très frugal avec sa consommation d’énergie.

Le 28 novembre, Orion s'est retrouvé à une distance jamais atteinte pour un véhicule spatial, à près de 435 000 kilomètres de la...
Le 28 novembre, Orion s'est retrouvé à une distance jamais atteinte pour un véhicule spatial, à près de 435 000 kilomètres de la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura