Art-thérapie : la violoncelliste Claire Oppert joue dans les services de soins palliatifs

Tous les lundis, la violoncelliste Claire Oppert offre un véritable concert réconfortant aux malades d’un service de soins palliatifs, dans un centre hospitalier près de Paris. Un sourire apparaît sur le visage d’un patient, Alain Martin, alors qu’il ne peut plus se lever, enfermé dans un corps qui refuse de bouger. Pourtant, il parvient à faire danser ses pieds. "Il y a une petite force intérieure qui vous dit : 'Tu vois, ça va beaucoup mieux maintenant'. Ça fait du bien", révèle-t-il aux équipes de France 2, mardi 5 janvier. La passion de la musique et de la médecine "Je me dis : ‘Quelle joie d’avoir partagé ce moment avec ce monsieur extraordinaire qui a dansé avec moi, avec ses yeux, ses pieds, avec lequel on a communiqué d’une façon profonde et joyeuse", témoigne Claire Oppert, ravie. Cette dernière a étudié le violoncelle au prestigieux Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Elle a longtemps hésité entre la musique et la médecine ; elle a fini par allier les deux. À l’hôpital Rives de Seine (Hauts-de-Seine), elle est considérée comme une soignante. Chaque semaine, on lui transmet des informations sur l’état de santé des patients pour lesquels elle joue.