"Si on arrive à l'Elysée, on rentre dedans": le gilet jaune Eric Drouet visé par une enquête pour provocation

"Nous avons déjà pris des réquisitions permettant de contrôler l’identité des personnes." Le procureur de Paris l’a confié ce vendredi sur RTL: les autorités sont inquiètes des possibles violences samedi. C’est dans ce contexte que le parquet de Paris a été destinataire, le 6 décembre, d'un signalement du préfet de police visant les propos tenus par Eric Drouet. Mercredi, sur le plateau de BFMTV, l’une des figures incontournables des gilets jaunes, a appelé à "entrer" dans l’Elysée samedi.

A la suite de ce signalement, une enquête des chefs de "provocation à la commission d'un crime ou d'un délit" et "organisation d'une manifestation illicite" a été ouverte, a-t-on appris. La première infraction est punie de cinq ans de prison et d'une amende de 45.000 euros. La seconde de six mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende. Toute l'enquête consiste à clarifier ses propos.

Dans un post Facebook, Eric Drouet indique qu'il sera auditionné dans le cadre de cette enquête samedi. 

"On rentre dedans"

Mercredi, invité comme trois autres gilets jaunes sur le plateau de BFMTV, Eric Drouet, ce chauffeur routier de 33 ans devenu l'un des visages de la contestation, a été interrogé sur ses déclarations faites dans l'une de ses nombreuses vidéos, souvent tournées dans la cabine de son camion, publiées sur Facebook il y a quelques jours:

  • Bruce Toussaint: "Vous dites: 'Samedi, ce...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi