Arrestation en France du Malien Moustapha Ben Barka, vice-président de la BOAD

Interpellation sur ordre de la justice française à Paris ce lundi de Moustapha Ben Barka. Ressortissant malien, il est vice-président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) basé à Lomé. Il est aussi l’ancien secrétaire général de la présidence du Mali, équivalant au poste de ministre. On ne sait pas encore officiellement ce qui est reproché à ce haut fonctionnaire.

Avec notre correspondant dans la région, Serge Daniel

Moustapha Ben Barka se rendait ce lundi en Corée du Sud. A l’escale de Paris, il lui a été signifié qu’il était recherché par la justice française. Depuis, plus de nouvelles. De source proche du dossier, on veut rester prudent.

Mais l’interpellation par la justice du vice-président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) , une institution financière importante de la sous-région est un évènement. Au Mali, l’homme a été également secrétaire général de la présidence de la République, avec rang de ministre. Il a servi son oncle-président, feu Ibrahim Boubacar Kéita.

On sait que la justice malienne est à sa recherche. Un mandat d’arrêt international a été délivré contre lui. Mais là aussi prudence. Pour que ce type de mandat soit exécuté, il faut qu’il passe impérativement par l’organisation internationale de la police criminelle, Interpol. Or, pour le moment, pas de trace de mandat au sein de cette structure. Dans 48 heures en principe, on devrait savoir ce qui est reproché à l’ex-homme fort du palais présidentiel de Bamako.


Lire la suite sur RFI