Arrestation en RDC du chef de la secte séparatiste BDK

KINSHASA (Reuters) - Le chef de la secte séparatiste chrétienne BDK a été arrêté vendredi à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé la police après deux semaines de confrontations qui ont fait six morts dans les rangs de ses fidèles.

Le parlementaire Ne Muanda Nsemi, prophète autoproclamé du Bundu dia Kongo (BDK), fondé dans les années 1980, a été arrêté à son domicile en même temps que son épouse, selon le communiqué de la police.

La police n'a pas donné de bilan mais, selon des témoins, elle a abattu au moins deux membres du BDK vendredi.

Ne Muanda Nsemi a de nombreux partisans dans la province du Kongo Central (sud-ouest) où ses partisans veulent recréer le florissant royaume pré-colonial du Kongo qui a duré des siècles autour de l'embouchure du Congo.

Le mois dernier, quatre personnes avaient été tuées lors d'une première opération de la police au domicile du dirigeant de la secte en réponse à une série de heurts violents entre les partisans du BDK et la police au Kongo Central.

(Aaron Ross; Danielle Rouquié pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages