Arrestation d'Hassan Iquioussen: comment l'imam a été retrouvé par la justice?

L'imam Hassan Iquioussen en 2004, à gauche.  - François Lo Presti
L'imam Hassan Iquioussen en 2004, à gauche. - François Lo Presti

Après un mois de traque, Hassan Iquioussen a été interpellé ce vendredi en Belgique à Mons. L'imam marocain fiché S faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen, après une mesure d'expulsion demandée par Gérald Darmanin et confirmée par le Conseil d'État.

C'est grâce à ses appareils électroniques que l'imam a été confondu, a appris BFMTV auprès d'une source proche du dossier. Pourquoi seulement maintenant? Deux possibilités: soit il n'avait jamais utilisé ces appareils, soit l'un de ses VPN (un réseau virtuel privé permettant d'isoler des échanges internet) a planté.

Une tablette et un téléphone avec un numéro belge saisis

Selon cette même source, l'imam est aussi entré en contact par voie électronique avec son fils un midi, ce qui a permis aux inspecteurs de le retrouver dans le domicile d'un de ses amis à Mons.

La police française a transmis alors cette information à la police belge qui se sont rendus sur place avec une autorisation de perquisition émanant du tribunal de Tournai.

La perquisition a eu lieu vers 14h, ce vendredi. Les policiers ont saisi une tablette et un téléphone avec un numéro belge. Hassan Iquioussen s’est laissé interpellé dans le calme. Les personnes présentes auraient déclaré que l’imam était en Belgique depuis plusieurs jours.

Article original publié sur BFMTV.com