Arrestation à Westminster d'un homme armé de trois couteaux

Claire Tervé

LONDRES - Le pont de Westminster une nouvelle fois visé? Un homme a été arrêté ce jeudi 27 avril après-midi près du Parlement à Londres. Il est suspecté d'avoir voulu commettre un attentat, a annoncé la police britannique, précisant qu'il n'y avait "plus de menace immédiate".

Personne n'a été blessé au cours de l'incident qui est maintenant "terminé", a indiqué un porte-parole de Scotland Yard. Présent au moment des faits, un internaute à capté la scène de l'interpellation puis l'a postée dans la foulée sur les réseaux sociaux.

#whitehall - police questioning man pic.twitter.com/WHb5Vt6bV9

— Angus Walker (@anguswalkertalk) 27 avril 2017


D'après des témoins interrogés par l'AFP, l'homme a été "plaqué au sol par les policiers". Le suspect, âgé d'une vingtaine d'années était armé de trois grands couteaux, a précisé Scotland Yard dans un communiqué. Ces derniers sont analysés par la police scientifique.

A British police forensics officer holds a knife as he collects evidence on Whitehall near the Houses of Parliament in central London on April 27, 2017, at the scene where a man was detained and taken away by police.Metropolitan police attended an incident on Whitehall in central London near the Houses of Parliament where one man was arrested. / AFP PHOTO / Justin TALLIS

Le pont de Westminster est un lieu particulièrement symbolique depuis le 22 mars, jour où un homme y avait foncé dans la foule avec son véhicule avant de poignarder mortellement un policier devant le Parlement. L'attaque avait fait au total cinq morts. Son auteur, Khalid Masood, un citoyen britannique converti à l'islam, avait été abattu.


Lire aussi :

Daech revendique l'attentat de Londres

Au lendemain de l'attentat à Londres, la presse britannique face à la "terreur"

Ces femmes créent une chaîne sur le pont de Westminster contre le terrorisme

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages