A Arras, la charge d'Emmanuel Macron contre "l'héritière" et "l'opportuniste" Marine Le Pen

En meeting mercredi soir à Arras, dans le Pas-de-Calais, le candidat d'En Marche! s'est montré offensif à l'égard de sa rivale pour le second tour de l'élection présidentielle, quelques heures après un duel à distance auprès des salariés de Whirlpool à Amiens . 

Il s'agissait de son premier meeting dans la campagne de l'entre deux-tours. A Arras, Emmanuel Macron a mené jeudi soir une véritable charge contre Marine Le Pen et le Front national. Quelques heures après que sa rivale a cherché à lui damer le pion en allant à la rencontre des salariés de la société Whirlpool, à Amiens, alors que lui-même échangeait avec l'intersyndicale, Emmanuel Macron a en effet multiplié les coups contre son adversaire. 

Marine Le Pen "l'héritière"

Tout d'abord, il a présenté la venue de la députée européenne du côté du site de Whirlpool comme "opportuniste": "Elle est venue passer un quart d’heure. Elle a fait des images". Emmanuel Macron a alors accusé Marine Le Pen de vouloir "faire vivre la fracture politique."

Egrenant une série de "fractures", il a poursuivi son attaque: "Réduire la fracture sociale, c’est aussi former, c'est aussi l'école. Et cela, le FN n’en dit jamais un mot. Le Front national se nourrit de la fracture démocratique, il a les pires pratiques de l'Ancien régime".

Le candidat d'En Marche! a aussitôt dévoilé son deuxième angle d'attaque contre Marine Le Pen: " Marine Le Pen est l'héritière de ce système, elle est née dans un château de partis, et elle donne des leçons. Marine Le Pen se prétend du peuple et est une héritière. Elle vient d'un parti qui, constamment, a refusé de respecter les lois de la République."

Pour Macron,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages