Arrêts maladie : Agnès Buzyn attise la colère des médecins

La ministre de la Santé estime que “15% des arrêts” maladie délivrés par les médecins sont des abus.

Une seule petite phrase peut tout faire déraper. Agnès Buzyn l'apprend à ses dépens. Interrogée par Radio Classique, la ministre de la Santé a provoqué la colère des médecins à la suite d'une prise de position sur les arrêts maladie.

“Quand nous contrôlons les arrêts de travail, 15% sont inappropriés, sont des abus. Il y a quelqu'un qui paye pour tout le monde, c'est la Sécu. Le médecin prescripteur, ce n'est pas lui qui paye”, a avancé la ministre. Les médecins généralistes ne se sont pas fait attendre pour réagir, via leurs syndicats.

Ils déplorent d'être systématiquement pris pour cible. L'exécutif cherche à réformer le régime des arrêts de travail, en faisant payer les arrêts de courte durée par l'entreprise. Les arrêts maladie ont bondi de près de 15% sur la période 2010-2016, ce qui représente une hausse de 15%.

Après un été mouvementé lié à la gestion de la canicule, Agnès Buzyn se serait bien passée d'une crise supplémentaire à la rentrée.

>>> A lire aussi : Le mari d'Agnès Buzyn, PDG de l'Inserm, renonce à briguer un deuxième mandat

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Santé

Retrouvez cet article sur Capital

Arrêts maladie: le patronat refuse de passer à la caisse
Les arrêts maladie de courte durée, omniprésents et souvent liés au stress des salariés
Agnès Saal nommée haut commissaire à l’égalité, trois ans après le scandale des frais de taxi
Catastrophe de Gênes : enterrements dans la colère, des disparus toujours recherchés
Colère et désarroi chez les Palestiniens après la fin des financements américains