Arrêt de quatre réacteurs nucléaires : y a-t-il un risque de blackout ?

·1 min de lecture

Après la hausse du prix du gaz, l'arrêt des centrales française va-t-elle faire encore augmenter le prix de l'électricité ? Mercredi, EDF a décidé de suspendre quatre réacteurs pour maintenance. Alors que nous ne sommes même pas entrés au cœur de l'hiver, l'arrêt de ces quatre réacteur fait peser la menace d'un blackout sur le réseau français. Greg de Temmerman, physicien, chercheur associé aux Mines-ParisTech PSL et directeur général du think-tank Zenon Research était l'invité d'Europe 1.

"Lors de la visite décennale d'un réacteur, EDF a constaté un problème de fissuration au niveau d'un circuit d'injection de sécurité. Ils ont décidé d'arrêter de façon préventive ce réacteur et d'arrêter trois autre réacteurs de la même génération pour vérifier les mêmes problèmes", explique le chercheur. Ces réacteurs vont être arrêtés au moins jusqu'au 23 janvier, a-t-il précisé.

>> LIRE AUSSI - Chèque énergie : tout savoir sur l'aide du gouvernement envoyée à partir d'aujourd'hui

Attention aux chutes de température

Problème : c'est à cette période-là que les températures chutent dans l'Hexagone, et c'est donc à ce moment-là que la demande en électricité est la plus importante. "Le 22 novembre, RTE [Réseau transport de l'électricité, NDLR] avait publié une note sur les perspectives pour l'hiver et avait annoncé que jusqu'à la fin de l'année il n'y avait pas vraiment de gros problèmes. Les problèmes habituels, c'est plutôt en janvier-février, quand il fait plus froid. C'est là qu'on ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles