Arrêté anti-pesticides : Macron "soutient" le maire breton "dans ses intentions"

franceinfo avec AFP et Reuters

Il soutient l'édile et en même temps la préfète. Par l'intermédiaire de Konbini, Emmanuel Macron a été sommé de prendre position par le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine), vendredi 23 août. Daniel Cueff a pris un arrêté municipal interdisant l'utilisation de produits phytopharmaceutiques à moins de 150 mètres des habitations. Mais la préfète a saisi le tribunal administratif pour obtenir la suspension de l'arrêté. "Trouvez-vous cela normal", a demandé l'élu breton au chef de l'Etat, qui lui a répondu.

"Il y a des lois, [la préfète] doit les faire respecter, donc je serai toujours derrière les préfets qui font respecter les lois", a d'abord plaidé Emmanuel Macron. Pour le président, "la solution n'est pas de prendre un arrêté qui n'est pas conforme à la loi" mais plutôt "de mobiliser pour changer la loi". Le locataire de l'Elysée souhaite ainsi "aller vers un encadrement des zones d'épandage de pesticides", en pointant "les conséquences sur la santé publique".

"Donc Monsieur le maire, il a raison sur ses motivations", a tranché Emmanuel Macron. "Je le soutiens dans ses intentions", a-t-il insisté. "Mais je ne peux pas être (...)

Lire la suite sur Franceinfo 
Cette vidéo peut également vous intéresser :