• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Arnold Schwarzenegger monte au front pour la lutte contre le changement climatique

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Face à l'urgence climatique, le monde se mobilise. De nombreux dirigeants et célébrités se sont réunis ce mardi à Vienne en Autriche pour "la conférence mondiale sur le climat" organisée par la star d'Hollywood Arnold Schwarzenegger.

Parmi les intervenants, nous retrouvons le secrétaire général des Nations unies qui a dénoncé une fois de plus les manquements des gouvernements à tenir leurs promesses sur le climat.

"Permettez-moi de le dire franchement, la plupart des engagements en matière de climat ne sont pas suffisants. Et ce n'est pas seulement mon avis. La science et les citoyens attribuent également aux politiques climatiques peu ambitieuses une note négative. Nous assistons à une déconnexion historique et dangereuse. La science et les citoyens exigent une action climatique audacieuse et déterminante. Pendant ce temps, de nombreux gouvernements continuent de tergiverser", a expliqué le patron de l'ONU.

Arnold Schwarzenegger: "Nous avons du sang sur les mains parce que nous finançons la guerre en Ukraine"

L'ancien gouverneur de Californie n'a pas été moins critique. Il reproche notamment aux gouvernements européens de continuer d'importer des combustibles fossiles russes, qui, selon lui, contribuent à la pollution, mais aussi à financer la guerre en Ukraine.

"Quelle que soit la façon dont on voit les choses, nous avons du sang sur les mains, car nous finançons la guerre. Nous devons cesser de nous mentir à nous-mêmes. Nous disposons actuellement de toutes les technologies nécessaires pour laisser les combustibles fossiles dans le passé. Aujourd'hui, nous avons l'obligation morale d'utiliser cette technologie", a fait savoir le célèbre acteur.

Agir immédiatement pour garantir "un avenir viable"

Dans la lutte contre le changement climatique, l'accord de Paris vise à "contenir l'élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels" et si possible à 1,5°C.

Depuis cet accord, il n'y a pas eu d'avancée majeure dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les scientifiques du GIEC appellent à des mesures immédiates dans tous les secteurs pour "garantir un avenir viable".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles