Arnaud Montebourg dévoile sa mesure choc pour le Smic

·1 min de lecture

L'ex-ministre socialiste Arnaud Montebourg, candidat à la présidentielle, a proposé mercredi d'augmenter le Smic d'au moins 10% s'il était élu, et d'organiser un "Grenelle" sur les salaires en vue d'une hausse générale. Face à "une situation de grave pauvreté pour les gens qui travaillent", situation qu'il a jugée "quasi explosive", la question est celle "d'abord des salaires", et "il faut prendre une décision radicale sur le Smic", avec une augmentation "importante", a-t-il expliqué sur LCI.

"On ne peut pas faire moins de 10%, parce qu'il faut rattraper", a-t-il ajouté, estimant que l'augmentation via "les systèmes automatiques ne fonctionnent absolument pas". "Il faut le négocier ensuite et diffuser dans toutes les chaînes des salaires", a-t-il poursuivi. "Il va falloir s'adresser à tous ceux dans la moitié inférieure des salaires et pour moi ça passe par une négociation, une sorte de Grenelle à la façon de mai 1968 qui avait vu une augmentation de 10% de tous les salaires", a-t-il ajouté, se prononçant pour une différenciation des hausses "selon les branches".

"On ne pourra pas échapper à ça", a-t-il conclu en rappelant que le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux avait dit fin août entrevoir "forcément" des augmentations de salaires début 2022 étant donné les difficultés de recrutement. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait de son côté invité à "se reposer la question de la meilleure rémunération" afin que la croissance "profite à tout le monde, sans exception, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Industrie, défense... Von der Leyen dévoile les chantiers prioritaires de l'UE
Le conseil de Gérald Darmanin aux Républicains, Michel Barnier n’a pas peur de Zemmour… le débrief’ des matinales politiques
Pour la première fois, des Lillois pourront se faire vacciner dans un lieu inattendu
Cryptomonnaies : le gendarme de la Bourse américaine veut mettre de l'ordre dans ce "Far West"
L’obligation vaccinale entre en vigueur pour les personnels de santé, ces ministres logés aux frais de la République... Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles