Pour Arnaud Montebourg, Éric Zemmour porte "un projet de destruction de l'unité nationale"

·1 min de lecture

Une critique frontale. Dimanche matin, lors du Grand Rendez-vous Europe 1/CNews/Les Échos, Arnaud Montebourg a vertement dénoncé le "projet Éric Zemmour" pour 2022, alors que le polémiste ne s'est pas encore déclaré candidat à l'élection présidentielle. L'ancien ministre, qui s'est lui déclaré au scrutin suprême en marge des formations politiques, juge qu'il porte "un projet de destruction de notre unité nationale, déjà bien mise à mal". "C'est un projet d'affrontement dans le pays, ce n'est pas un projet de remontada", pointe-t-il.

Zemmour, "sorte de télévangéliste"

Sur Europe 1, l'ancien ministre du Redressement productif estime qu'Éric Zemmour, "sorte de télévangéliste", défend "un seul programme, 'Les Arabes à la mer'". Arnaud Montebourg condamne également la publication sur Instagram d'un humoriste, Gaétan Matis, qui aurait souhaité qu'Éric Zemmour et ses partisans soient au Bataclan le 13 novembre 2015. "Il faut condamner tout ce qui est d'une violence condamnable, et ça en est une", balaie-t-il.

Le candidat à la présidentielle a aussi fustigé les idées de l'essayiste, très critiqué dans une large part de la classe politique. "Il a fait la réhabilitation du maréchal Pétain et cette réhabilitation, elle a un sens pour lui. Il défend le retour à une espèce de race française imaginaire qui n'existe pas", affirme Arnaud Montebourg, selon qui la sortie du polémiste sur les prénoms était une "injure" faite à de nombreux Français.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles