Arnaques par message : le gouvernement met en garde

·1 min de lecture

La vigilance est de mise pour les Français. Selon la plateforme en charge de l'aide aux particuliers et petites entreprises en matière de cybersécurité, Cybermalveillance.gouv.fr, les tentatives de hameçonnage - les faux messages qui visent à extorquer des informations confidentielles - sont en effet de plus en plus sophistiquées.

"La période du hameçonnage truffé de fautes d'orthographe semble révolue", a déclaré Jean-Jacques Latour, l'un des responsables de Cybermalveillance.gouv.fr, pendant la présentation à la presse du bilan 2020 de l'institution, jeudi 15 avril. "Aujourd'hui, on vend sur les forums criminels des kits prêts à l'emploi et très professionnalisés dans leur interface (présentation) et leur mode de déploiement", a-t-il constaté.

Le hameçonnage est la première cause de demande d'assistance des particuliers à la plateforme internet, avec 17% des demandes en 2020. Le confinement "a eu un effet démultiplicateur" de ces tentatives de piégeages d'internautes, avec une hausse de "400%" des demandes d'assistance pendant les premières semaines du confinement a-t-il expliqué.

>> A lire aussi - Facebook Messenger : attention, ce message très partagé est une arnaque

Les pirates envoyaient de faux messages portant sur les masques, les attestations, les aides, les remboursements d'impôts, ou sur des activités liées au confinement : les faux messages portant sur des colis en attente de livraison se sont ainsi multipliés.

"On a vu aussi le développement des attaques par SMS", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces nouvelles professions qui pourront se faire vacciner dès ce week-end en France
Dette : le déficit public abyssal de l’Italie devrait encore se creuser en 2021 !
Le Liban en plein bras de fer sur le gaz avec Israël, face au risque d’effondrement économique total
Jeux Olympiques de Tokyo : le spectre d’une annulation resurgit
"Nous croyons au nucléaire", une énergie qui "a de l'avenir en France", selon Bruno Le Maire