"Arnaques !" : Un garagiste passe à tabac un caméraman de M6 et un témoin

"Des achats à haut risque". C'était le titre choisi pour un sujet sur les voitures d'occasion diffusé samedi soir dans "Arnaques !" sur M6, le magazine de Julien Courbet. Son équipe a notamment suivi Mike, victime d'un vendeur peu recommandable, qui officie sur le site Le Bon Coin et lui a vendu un véhicule considéré comme dangereux, avec notamment un système de freinage inadapté. En menant son enquête, Mike a découvert qu'il n'avait pas été le seul à avoir été arnaqué par l'individu. Et c'est en compagnie d'une autre victime, Mickaël, qu'il a décidé de se rendre chez le vendeur, le tout filmé par M6.

"Je vais chercher le pétard, je te fume, attends !"

Sur place, après une vingtaine de minutes de patience, les deux hommes sont tombés sur l'individu en question. "Vous allez maintenant assister à une scène d'une incroyable violence", a prévenu Julien Courbet en voix-off. Et pour cause, le vendeur s'est jeté sur le caméraman de M6, qui est tombé au sol sous la violence des coups, avant que Mike ne soit pris pour cible à son tour. "Casse-toi de chez moi fils de p... ! Casse-toi de chez moi ou je te n... ta mère !", a lancé l'homme très remonté. Avant de menacer : "Je vais chercher le pétard, je te fume, attends !".

Face à tant de violence, les témoins ont préféré battre en retraite et Mike a prévenu les gendarmes, qui ont confirmé que l'homme était déjà connu de leurs services. Mike et Mickaël ont décidé de porter plainte....

Lire la suite


À lire aussi

Passe d'armes sur LCI autour de la fessée aux enfants : "C'est un facho !"
"Il est Français autant que vous !" : Passe d'armes entre Valérie Pécresse et Maxime Switek sur BFMTV
Laurent Ruquier veut "voter utile" : "Mon choix va de Mélenchon en passant par Jadot jusqu'à Macron"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles