Arnaqué, ce jeune footballeur ivoirien se retrouve livré à lui-même en France

Brut.

Issouf avait un rêve : devenir footballeur professionnel en Europe. Alors qu’il est âgé de 15 ans, un agent plutôt douteux propose au jeune ivoirien de réaliser ce rêve. "C’était un recruteur qui m’avait contacté comme quoi il allait m’aider à venir en Europe et m’aider à pouvoir faire une carrière de foot professionnel", raconte-t-il. Après avoir regroupé quelques économies, le jeune homme monte dans un avion direction l’Italie. Sur place, Issouf retrouve l’associé du soi-disant recruteur qui ne tarde pas à le facturer. "J’ai tout de suite su que je m’étais fait avoir", concède-t-il. "Et ce gars-là, il m’a dit que c’était lui qui devait m’accompagner, me présenter au centre de formation. Et il n’a pas tenu sa promesse." Issouf se retrouve livré à lui-même dans un pays qu’il ne connaît pas et dont il ne parle pas la langue. Il refuse malgré tout de rentrer chez lui par peur de décevoir ses proches. "Je ne pouvais pas retourner au pays avec tout ce que ma grand-mère a dû investir", regrette le jeune ivoirien. "Il fallait bien que je me trouve un endroit ou peut-être faire plaisir à ma grand-mère, au moins qu’elle sache que je me suis débrouillé. C’était ça mon objectif. C’était ça le plus important." Un soir d’hiver, il prend la direction de la France. Là-bas, son avenir sera peut-être meilleur.

Un combat compliqué

Arrivé à Paris, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi