Armin Laschet, le nouveau patron de la CDU, tient tête à Angela Merkel

·1 min de lecture

Le nouveau président de la CDU, le parti chrétien-démocrate allemand, a lancé ce 30 mars une consultation de sa base en lançant quelques pistes pour l'avenir. Il a, au passage, égratigné la chancelière Angela Merkel. Armin Laschet veut s'émanciper de celle dont il a toujours été très proche et prouver qu'il est l'homme de la situation à six mois des élections générales.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« On ne peut pas continuer comme ça » : le président de la CDU, Armin Laschet, a égratigné le bilan d’Angela Merkel en lançant une consultation pour préparer le programme de son parti pour les élections de septembre. Armin Laschet, élu en janvier, doit donner du grain à moudre aux électeurs qui dans les sondages se détournent nombreux de son parti avec une baisse de dix points en quelques semaines.

Les critiques contre la politique sanitaire et la campagne vaccinale alimentent ce mauvais vent. Armin Laschet a, à nouveau, critiqué Angela Merkel qui avait attaqué des barons régionaux pas assez résolus dans leur lutte contre la pandémie. « Nous devons avoir confiance en ceux qui travaillent sur le terrain », a rétorqué Armin Laschet.

À six mois des élections générales, le patron de la CDU ne s’en prend pas qu’à la gauche, mais aussi à la statue du commandeur, la chancelière. Armin Laschet voulait aussi par son discours montrer sa détermination. Mais la question de la course à la chancellerie chez les conservateurs n’est pas encore clarifiée.

Le patron de la CDU a un rival plus populaire, le président du parti frère bavarois CSU Markus Söder. La décision doit être prise entre Pâques et la Pentecôte.