Armement français au Yémen : "Matignon ment", dénonce le député Sébastien Nadot

franceinfo
Le député ex-LREM Sébastien Nadot estime, lundi sur franceinfo, que dans la guerre au Yémen, "la France est manifestement du côté des bourreaux".

La France "arme les bourreaux" au Yémen, dénonce, lundi 15 avril sur franceinfo, le député ex-LREM de Haute-Garonne Sébastien Nadot, après les révélations de Disclose en partenariat avec la cellule investigation de Radio France. Le député a été exclu du groupe LREM en décembre 2018 après avoir déposé plainte auprès de la Commission européenne pour vente d'armes illégales et déployé une banderole "La France tue au Yémen" devant l'Assemblée nationale.

franceinfo : La France est-elle au courant de ces ventes d'armes au Yémen ?

Sébastien Nadot : Absolument. La France est manifestement du côté des bourreaux et ce sont les populations civiles yéménites qui en font les frais. C'est absolument terrible. Il y a un traité sur le commerce des armes qui date de 2014 et qui dit que si l'on suppose qu'un pays peut utiliser des armes contre des populations civiles, alors on n'exporte pas d'armes et l'on ne vend pas d'armes à ce pays. Donc la France est en faute en exportant des armes vers les pays de la coalition aujourd'hui, puisqu’une enquête du groupe d'experts des Nation unies a documenté les faits. Il y a crime de guerre sur le théâtre de guerre du Yémen aujourd'hui, donc la France enfreint le droit international et c'est incroyable.

Si dans le concert des nations, qui est très troublé, la France enfreint le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi