Armel le Cléac'h : "J'ai senti que la vie ne tenait pas à grand chose"... Le navigateur nous raconte son expérience la plus traumatisante (VIDEO)

·1 min de lecture

À 43 ans, Armel Le Cléac'h s'apprête de nouveau à affronter les mers. Car le voilà au départ d'une course qu'il connaît bien pour l'avoir remporter une fois : le Vendée Globe. Départ des Sables d'Olonnes ce dimanche 8 novembre. Direction : le tour du monde et retour au point de départ ! Pour cette neuvième édition, il a aussi accepté de livrer ses impressions tout au long de son parcours à nos confrères de BFMTV et de RMC. Quelques semaines avant le départ, le Chacal -son surnom- a accepté de se livrer sur sa carrière.

Lui qui, en bon Breton, a toujours eu les yeux tournés vers la mer. Comme ses idoles : Loïck Peyron, Florence Arthaud ou Laurent Bourgnon. Mais c'est à un autre navigateur qu'il doit son appétence pour la compétition : son mentor Philippe Poupon dont il avait le poster de son bateau punaisé sur les murs de sa chambre d'adolescent. "J'ai eu la chance de naviguer contre lui sur ma première solitaire du Figaro en 2000." La mer dont il loue les mérites s'est aussi révélée effrayante en 2018, lorsqu'il a crû mourir sur le Route du Rhum. "J'ai senti que la vie ne tenait pas à grand chose…"

Alors dans ce moment terrible, a-t-il pu s'accrocher à l'amour des siens et notamment de sa femme et de ses enfants qui ne manquent jamais de lui confier avant chaque course le traditionnel grigri familial. C'est ainsi qu'Armel nous apprend que ses enfants lui offrent à chaque départ une peluche différente qu'il se doit de ramener à la maison. "Dans ma collection il ne m'en manque qu'une, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

PSG/Rennes : Canal+ innove et propose une nouveauté à ses abonnés !
ProgrammeTV Ligue 1 : à quelles heures et sur quelles chaînes suivre Strasbourg/OM, PSG/Rennes, Lyon/Saint-Étienne, Brest/Lille, Nice/Monaco…
Programme TV MotoGP : sur quelle chaîne et à quelle heure suivre le Grand Prix d'Europe ?
Dimitri Payet attaqué sur son poids par Pascal Olmeta : "Quand tu es professionnel, ce n'est pas normal de faire 100 kilos"
Marie Portolano infectée par le Covid : "Ça fait 12 jours et ça ne s'améliore pas chez moi... C'est vraiment un sale truc"