Armand le «bébé-bulle» va bien

Elsa Mari
Armand, ici âgé de 9 ans en 2009, en a aujourd’hui 18 et vit en colocation à Lyon

Aujourd’hui âgé de 18 ans et parfaitement en forme, Armand a été sauvé en 2001 par la thérapie génique.


C’est un miraculé de la science. Armand, né sans défenses immunitaires, a dû vivre des mois dans un cocon en plastique. C’était le seul moyen de le protéger des microbes. C’est pour cela que l’on appelle ces nourrissons les « bébés-bulles ». Ils sont atteints du déficit immunitaire combiné sévère (Dics) lié au chromosome X. En 2001, ce petit de dix mois a pu être sauvé par la thérapie génique du professeur Alain Fischer, financée notamment par le Téléthon. Une première mondiale. Aujourd’hui, Armand a 18 ans. Il vit en colocation à Lyon, travaille dur. Actuellement en prépa écoles de commerces, il sera sur le plateau du Téléthon pour témoigner et raconter son existence totalement normale. Sur France 3, le garçon déclarait il y a peu : « Avec le recul, je me dis que j’ai eu beaucoup de chance, je n’y pense plus, je me dis que je suis né comme n’importe qui. »


LIRE AUSSI > Téléthon : «L’espoir est revenu» pour Mélissa, jusqu’ici atteinte d’une maladie incurable



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Sur la route avec les Gilets jaunes : «C’est le combat de nos vies»
Gilets jaunes : où ne pas circuler samedi à Paris
Contestation lycéenne : «Nos armes, ce sont nos smartphones»
Contestation lycéenne : «S’il y a un mort, je ne veux pas que ce soit mon fils»
Gilets jaunes : «La question de l’ordre public est essentielle»