Arménie: manifestations contre les «concessions» faites à l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabakh

Plusieurs milliers de personnes manifestent depuis plusieurs jours à Erevan contre toute concession à l’Azerbaïdjan au sujet du Haut-Karabakh, un territoire disputé depuis trente ans entre les deux pays.

Avec notre correspondant à Erevan, Constant Léon

Depuis dimanche, les manifestants se retrouvent devant dix tentes installées près du Parlement. Ils accusent le Premier ministre Nikol Pachinian de vouloir céder l’ensemble du Haut-Karabakh peuplé d’Arméniens à l’Azerbaïdjan. « Nikol Pachinian est un allié des Azerbaïdjanais, je suis venu manifester pour défendre les Arméniens, nous sommes prêts à tout pour nous défendre », dit un jeune homme.

Différents partis politiques et anonymes composent cette opposition. Ils brandissent des drapeaux de l’Arménie et du Haut-Karabakh. Des poubelles et des bancs bloquent la circulation du centre-ville et l’accès à l’Assemblée nationale au gouvernement.

Le plus important : la sécurité

Un jeune Arménien de la diaspora qui vit à Erevan doit choisir la sécurité au détriment de la démocratie. « Ce qui est le plus important pour moi, c'est la sécurité. C’est pour ça que je manifeste, je veux qu’il démissionne, car il est incompétent. Nous ne voulons pas d’une paix où nous sommes faibles, où l’Azerbaïdjan gagnerait tout ce qu’ils veulent. Nous devons nous fier à leurs promesses, aux promesses d’un dictateur pour croire que nous ne serons plus attaqués », estime-t-il.

Il y a deux ans, l’Arménie a perdu lors de la deuxième guerre du Haut-Karabakh. En avril, à Bruxelles, le Premier ministre arménien a accepté « de réduire ses exigences » lors de nouvelles négociations de paix avec l’Azerbaïdjan. Les discussions se poursuivent à Bruxelles et Moscou.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles