Arménie : 273 manifestants opposés à la cession de terres à l'Azerbaïdjan arrêtés

La police arménienne a indiqué lundi avoir interpellé 273 manifestants, alors que l'Arménie est secouée depuis plusieurs jours par un mouvement de protestations contre la restitution à l'Azerbaïdjan de quatre villages dont Erevan s'était emparé dans les années 1990.

Quelques 273 manifestants qui tentaient de bloquer des axes routiers de la capitale arménienne Erevan pour protester contre la cession de terres à l'Azerbaïdjan et réclamer la démission du Premier ministre Nikol Pachinian ont été interpellés, a indiqué la police arménienne lundi 27 mai.

"Au total, 273 citoyens ont été interpellés pour avoir refusé d'obéir aux injonctions légitimes de la police", a précisé le ministère arménien de l'Intérieur dans un communiqué lundi matin.

Depuis que le gouvernement arménien a accepté mi-mai de restituer à Bakou quatre villages dont Erevan s'était emparé dans les années 1990, l'Arménie est secouée par un mouvement de contestation emmené par le charismatique archevêque Bagrat Galstanian.

Le religieux appelle à la démission du Premier ministre Nikol Pachinian et au vote d'une motion de défiance contre cet ex-journaliste, arrivé au pouvoir après des manifestations pacifiques en 2018.

Les habitants arméniens des localités voisines affirment que leur cession les coupe du reste du pays, et accusent le Premier ministre Nikol Pachinian de céder des territoires sans concession en retour.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Des milliers d'Arméniens manifestent après la cession de quatre villages à l'Azerbaïdjan
Michel Marian : "Des pages sont tournables, d'autres ne le sont pas"
L'Arménie et l'Azerbaïdjan commencent la délimitation de leur frontière commune