Arlette Laguiller n'a pas aimé la chanson qu'Alain Souchon lui a consacrée, elle révèle pourquoi à Léa Salamé

·1 min de lecture

"Quand Arlette chante, c'est du bleu de l'azur / Sur les usines et leurs grands murs / Les paroles, bien sûr, ont beaucoup d'usure / Mais elle chante avec un air pur." Voilà ce que chantait Alain Souchon dans son morceau simplement intitulé Arlette Laguiller en 1991. Mieux vaut tard que jamais, trente après, la principale intéressée dévoile ce qu'elle pense vraiment de ce morceau. "Souchon qui chante Arlette, ça vous a fait plaisir ?", lui a demandé Léa Salamé dans l'émission Femmes puissantes sur France Inter ce samedi 10 juillet, embarrassant ainsi légèrement son invitée. "Je n'ai rien demandé, mais moi j'ai peut-être trouvé un petit côté un peu paternaliste, d'une certaine façon, un peu 'la petite gentille', vous voyez", a répondu l'ancienne porte-parole de Lutte ouvrière. "Je ne l'ai pas convaincu, je l'ai touché", a-t-elle tenu à nuancer. "Alors pourquoi ? Je ne sais pas vraiment pourquoi je l'ai touché. Parce que vous savez, souvent, à la télévision, on me voyait comme une aboyeuse", s'est souvenue Arlette Laguiller. Pourtant, c'est une toute image de la femme politique qu'Alain Souchon avait souhaité mettre en avant dans sa chanson.

"Je n'avais pas l'impression d'être quelqu'un qui apparaissait comme douce, comme ce qu'il chante. Mais on ne s'est pas quittés fâchés du tout. Alors là, je n'ai aucune envie de censurer une quelconque chanson, même si je n'en avais pas vraiment été satisfaite. Ce n'est pas une commande de ma part", a-t-elle précisé au micro de France Inter. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Didier Raoult surprend en se prononçant en faveur de la "vaccination systématique des soignants"
Bernard Tapie veut choisir sa mort : la réaction très dure de son épouse Dominique lors d'une discussion déchirante
Une allocution d'Emmanuel Macron sur la 4e vague dès lundi ? "Les Français doivent comprendre !" s'agace le chef de l'État
"Je veux un chien, mais je ne peux pas le permettre..." : Mila évoque son futur difficile à cause de mesures de sécurité (VIDEO)
"C'est un boulet" : des proches d'Emmanuel Macron excédés par un ministre, "On va se faire laminer la gueule"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles