Arles rêve de récupérer sa "Vénus" exposée au musée du Louvre depuis deux siècles

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Découverte dans les ruines du théâtre antique d'Arles, elle a connu les fastes de Versailles avant d'être exposée au Louvre: la "Vénus d'Arles" est aujourd'hui réclamée par sa ville qui demande à l'Etat "un geste amical et culturel" envers les territoires.

Le maire a écrit à la ministre Roselyne Bachelot

Le maire d'Arles, Patrick de Carolis (sans étiquette), et la députée Monica Michel (LREM) ont écrit à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot pour réclamer le retour "dans ses terres natales" de la sculpture représentant la déesse de la beauté et de l'amour Aphrodite.

"Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir étudier la possibilité que le musée du Louvre puisse effectuer un dépôt de cette oeuvre dans la ville qui l'a vu naître", ont écrit les élus dans un courrier consulté fin décembre par l'AFP. "Ce serait un bel exemple de la priorité donnée aux territoires que le gouvernement veut acter mais aussi un formidable atout culturel pour le rayonnement d'Arles", font-ils valoir.

Située en Provence, Arles est connue pour ses nombreux vestiges romains, du théâtre antique aux arènes en passant par les thermes de l'empereur Constantin. Découverte en 1651 dans les ruines du théâtre antique, la statue de Vénus avait été donnée à Louis XIV par les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi