Ariel, Skip : pour ces marques, l'écologie permet aussi de vous vendre plus de lessive !

Chaque seconde, 230 machines à laver le linge tournent dans les foyers français. Au total, 7 milliards de lessives sont faites tous les ans en France. Autant de détergents qui se retrouvent dans les eaux usées, provoquant un impact désastreux sur l’environnement et la vie animale. Car il faut rappeler que la lessive est un combiné de composants chimiques pouvant contenir jusqu’à 25 molécules différentes, dont certaines sont issues du pétrole. On retrouve notamment des tensioactifs aux propriétés détachantes, des enzymes pour accélérer les réactions chimiques, des agents de blanchiment, des conservateurs, du parfum, des colorants…

Alors depuis quelques années, les marques de lessives, qu’il s’agisse d’Ariel (Procter & Gamble) ou encore Skip (Unilever), essayent de verdir leur image. «Nous essayons de travailler avec des ingrédients d’origine naturelle, des packs en carton ou du plastique recyclé, des ingrédients biodégradables… Et nous continuons à aller plus loin», explique Yannick Le Coz, directeur général de la catégorie entretien chez Unilever France et Espagne. Ariel, le leader du marché en chiffre d’affaires, a d’ailleurs développé une gamme en 2022 «Inspiré par la nature», qui contient a minima 33% d’ingrédients d’origine végétale.

En complément, les marques prônent aussi un nouveau discours environnemental en incitant les consommateurs à laver différemment leur linge du quotidien : une température plus basse et un cycle moins long avec, à la clé, des économies. «Sur un cycle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi Lufthansa va augmenter le prix de ses vols
Aldi : des crevettes rappelées en raison de la présence d'une bactérie «mangeuse de chair»
Panier de courses de Capital : les prix des articles alimentaires baissent enfin !
Combien de temps arriver avant un vol à l'aéroport ?
Vacances : vous pouvez encore faire de bonnes affaires pour cet été