Ariane Séguillon (Demain nous appartient) : la triste raison pour laquelle elle est devenue boulimique

·1 min de lecture

C'est une véritable métamorphose. Depuis quelques semaines, Ariane Séguillon s'affiche plus mince que jamais sur son compte Instagram. Incroyablement amincie, l'interprète de Christelle Moreno dans la série Demain nous appartient partage même ses séances de boxe avec son coach. Une volonté qui impressionne chaque jour ses camarades du célèbre programme de TF1. Même à l'écran, impossible pour les fidèles téléspectateurs de ne pas remarquer que leur actrice préférée a perdu énormément de poids. La nouvelle silhouette d'Ariane Séguillon n'a donc rien d'un miracle et, est le fruit de beaucoup d'entraînement mais surtout d'un combat de chaque instant contre une maladie : la boulimie.

"Ma perte de poids récente a été énormément commentée sur les réseaux sociaux, a-t-elle confié à Paris Match. Je reçois des centaines de messages de femmes et de quelques hommes qui souffrent, ne supportent plus leur corps, et me demandent quel est mon secret. Il n'y en a pas… On doit se soigner à l'aide d'un thérapeute et apprendre à s'aimer". Si Ariane Séguillon a réussi à s'en sortir, c'est aussi parce qu'elle a "rencontré quelqu'un dont (elle) est éperdument amoureuse" et qui "(l') a beaucoup aidée."

Ariane Séguillon a également dévoilé la très triste raison pour laquelle elle a sombré dans ce trouble alimentaire. C'est un traumatisme qui a causé sa maladie. "Je suis devenue boulimique le jour où mon frère m'a annoncé qu'il était atteint d'un cancer, a-t-elle révélé. Je suis entrée dans une boulangerie (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Richard Berry accusé d'inceste : pour son avocate, il n'a « rien à cacher »
PHOTO Amel Bent dévoile de rares clichés de sa fille Sofia pour son anniversaire
Alexandra (Koh-Lanta) annonce une mauvaise nouvelle à ses fans : sa fille Lana est à l'hôpital
PHOTO Yannick Noah : sa fille Eleejah fait frémir la Toile en bikini
Rym Renom prête à avoir un deuxième enfant ? Elle "rêve" d'une grossesse