Ariane Brodier confrontée au racisme : son compagnon et ses enfants ciblés par des menaces de mort

Difficile d'être un personnage public, et encore plus lorsque sa famille est attaquée. C'est la douloureuse expérience que fait Ariane Brodier, confrontée au racisme de certains internautes.

Le cœur d’Ariane Brodier est rempli de bonheur. En janvier 2018, la comédienne et son compagnon Fulgence Ouedraogo accueillaient leur premier enfant, un petit garçon. Le 26 avril dernier, c’est sur son compte Instagram qu’Ariane Brodier annonçait avec bonheur la naissance de son deuxième enfant : « Hier, à 19h22, notre princesse est arrivée dans notre vie. C’est donc en famille que je fête aujourd’hui mes 40 ans. Avec mes 3 trésors. » Sur les réseaux sociaux, si elle partage régulièrement ses moments de vie en famille et son quotidien de maman, Ariane Brodier a toujours mis un point d’honneur à ne pas dévoiler le visage de ses enfants. Ce qui ne l’empêche malheureusement pas de recevoir des messages de haine…

Messages de haine et menaces de mort

Dans un entretien accordé à Télé Loisirs, Ariane Brodier a tenu à dénoncer les attaques glaçantes dont ses enfants et son compagnon font l’objet : « Sur les réseaux sociaux, on a reçu certains commentaires racistes. Ça m’a toujours étonnée parce qu'on ne fait pas partie de la première génération de couples mixtes. Là, on n’est même pas sur une question religieuse ou autre. C’est vraiment de l’épiderme ! » Un constat aussi navrant qu’horrifiant pour la mère de famille de 40 ans et son compagnon, rugbyman, puisque dans leur entreprise haineuse certains internautes vont très loin : « Je suis consternée encore aujourd’hui de recevoir des menaces de mort, qu’on ait mis mon couple sur des sites nazis ou d'avoir reçu des menaces sur mes enfants. »

Retrouvez cet article sur Voici

PHOTO Ariane Brodier maman pour la deuxième fois : elle dévoile un tendre moment avec ses enfants
PHOTOS Ariane Brodier maman pour la deuxième fois : découvrez le sexe du bébé
VIDEO Najoua Belyzel : les atroces menaces de mort que lui envoyaient des détraqués
Christophe Castaner : sa femme et ses filles visées par de graves menaces, le coupable condamné
Christine Angot ciblée par des tags antisémites et des appels au lynchage lors d’un festival