Ariane 6 : des trésors archéologiques trouvés sous le pas de tir !

Mardi après-midi, tout le monde avait les yeux rivés sur la fusée Ariane 6 qui traversait le ciel pour rejoindre l’orbite terrestre. Le lanceur européen, successeur d’Ariane 5, a décollé depuis son pas de tir installé au Centre spatial guyanais à Kourou. Comme beaucoup de constructions publiques, une enquête archéologique a été menée en amont, en 2015. Celle-ci a révélé plusieurs occupations humaines anciennes, comme l’a rappelé il y a quelques jours l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

“La construction de son pas de tir dans l’enceinte du Centre spatial guyanais (CSG) avait nécessité dès 2015 l’ouverture de grandes carrières de sable et une série d'investigations dans un sous-sol riche en vestiges archéologiques (...)”, a partagé l’organisme le 5 juillet dernier.

Les plus anciens vestiges trouvés datent de la Préhistoire et étaient constitués d’amas de quartz souvent altérés par la chauffe. La présence de meules, de molettes et d’éclats de pierre témoignait d’activités domestiques sur le site entre 4000 avant J.-C. au début de notre ère environ, a décrit l’Inrap.

Les archéologues de l’époque avaient également mis à jour les restes d’un habitat sédentaire daté du IIe-Ier siècle avant J.-C. ainsi que ceux d’une succession d’occupations saisonnières entre 750 et 1500 ans avant J.-C. Ce n’est pas tout. Leurs fouilles avaient révélé des traces d’habitat amérindien appartenant aux temps modernes et daté entre 1630 et 1750 environ, qui représentait l’occupation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu’est-il arrivé à l’expédition Franklin, dont les membres de l’équipage ont disparu dans l’Arctique ?
Pourquoi la civilisation de Tartessos a-t-elle disparu du jour au lendemain ?
Quelle fut la cause de la chute de la monarchie en France en 1792 ?
Cheval, chien, canari : ces animaux exploités qui sauvaient la vie des mineurs
L'incroyable histoire de Wojtek, ours-soldat et héros de la Seconde Guerre mondiale