"Ariana Grande : excuse me, I love you" : le nouveau documentaire musical de Netflix sur les traces de la pop star en tournée

franceinfo Culture
·1 min de lecture

L'écran est noir, pas d’images, seulement des cris. Le public hurle, tape dans les mains, acclame son idole qui s’apprête à monter sur scène. Sur les notes de An Angel Cried, Ariana Grande apparaît soudain à l’écran à l’envers, et en noir et blanc. Elle danse face caméra, avec son inimitable queue de cheval et une robe de soie rouge aux manches bouffantes. La jeune femme de 27 ans est plus qu’une simple artiste, elle est une image.

De mars à décembre 2019, Ariana Grande a donné une incroyable tournée, le Sweetener World Tour : 101 concerts dans seize pays par le monde. Un succès phénoménal, à la fois commercial (c'est la tournée la plus rentable de sa courte carrière) et critique. Juste avant les fêtes de fin d'année, Netflix y a consacré en grande partie son nouveau documentaire musical, Ariana Grande : excuse me, I love you, réalisé par Paul Dugdale.

Un concert stupéfiant mis à l’honneur

Les premières séquences du film dévoilent le début d'un des shows de la chanteuse à Londres. Au milieu de ses douze danseuses et danseurs disposés autour d’une grande table, Ariana Grande enchaîne les poses et les chorégraphies. Synchronisée à la seconde près, la troupe offre au public un tableau - inspiré de La Cène de Léonard de Vinci - créé par d’impressionnants jeux de lumière et une scénographie très travaillée.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi