Ariège : la mission Deep Time ou les leçons de 40 jours sous terre

Quinze volontaires s'étaient confinés sous terre il y a 40 jours dans une grotte en Ariège : l'aventure scientifique Deep Time s'est terminée samedi 24 avril, et offrira de précieuses informations sur la capacité d'adaptation de l'humain face à des conditions extrêmes. Privés de montre et de la lumière du jour pendant des semaines, les volontaires ont perdu toute notion du temps, et ont donc été très surpris à la sortie. "Au moment où on a appris qu’on avait franchi 40 jours, dans notre tête à nous, on était pour la plupart à 30 jours", explique Christian Clot, directeur de l'expérience Deep Time. La redécouverte de l'odeur de la nature Sous terre, le temps s’est étiré, d’où l’énorme surprise quand on leur a annoncé la fin de l’expérience. Après un mois et demi en vase clos, le retour à la réalité a permis aux organismes de retrouver des sensations oubliées. "La sortie, c'est tous les sens en éveil, c'est l'odorat avec la redécouverte de l'odeur de la nature, ce sont les sons, les oiseaux, les couleurs, et le mouvement !", décrit l'une des volontaires. Pour les volontaires, le répit sera de courte durée. Si le confinement a pris fin, la mission Deep Time, elle, n'est pas terminée. Toutes les données scientifiques recueillies doivent désormais être examinées.