Ariège : quand la crise sanitaire stimule les entreprises

Dans le Pays d’Olmes (Ariège), en pleine pandémie de coronavirus, l’espoir renaît pour l’industrie textile. L’usine d’Adient Fabrics fabrique du tissu polyester pour les voitures, un marché qui a chuté depuis le premier confinement. Ces kilomètres de tissu ont néanmoins trouvé une seconde vie et vont servir à fabriquer des surblouses et des masques made in Occitanie. "Nos produits sanitaires sont utilisables 50 fois, lavables 50 fois, et, derrière, sont 100% recyclables", explique Mathias Daynié, le directeur.Soutien du Conseil régionalLa reconversion de l’usine a permis de combler 20% de pertes du chiffre d’affaires, et l’entreprise a réussi à sortir du chômage partiel. Le Conseil régional a été son premier client, en commandant 22 millions de masques à 2,36 euros. L'objectif : développer une indépendance régionale en créant de l'emploi. À Lavelanet, une filature qui employait cinq personnes en emploie désormais une vingtaine.