Argentine: Sergio Massa nommé «super ministre» de l'Économie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En Argentine, le président Alberto Fernández a nommé Sergio Massa, jusqu’ici président de la Chambre des députés et chef d’un courant péroniste centriste, ministre de l’Économie avec pouvoirs étendus. Une dernière chance de sauver la coalition au pouvoir.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

Il n’avait déjà pas beaucoup de pouvoir. Il en aura encore moins désormais. Soumis à la pression conjuguée de sa vice-présidente, par ailleurs principale cheffe politique du péronisme, Cristina Kirchner, et des gouverneurs de cette force politique, le président Alberto Fernández a finalement accordé à Sergio Massa un super ministère de l’Économie.

Massa, jusqu’ici président de la Chambre des députés, a été le troisième homme de la coalition qui a gagné les élections de 2019, en apportant à Fernández et Kirchner son électorat de la province de Buenos Aires, estimé à 20% du total national. Aujourd’hui, il apporte au gouvernement sa stature politique et ses bons contacts aux États-Unis, en un moment où l’Argentine tangue à nouveau.

► À lire aussi : Argentine: entre Alberto Fernández et Cristina Kirchner, une réconciliation en trompe-l'œil?

Une situation inédite

Son leadership sera important, mais il devra l’imposer dans une situation inédite, avec un président très affaibli et une vice-présidente dont le principal souci est d’échapper aux poursuites judiciaires dont elle est l’objet pour causes de corruption.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles