Argentine: mobilisation des défenseurs de l’environnement pour la protection des zones humides

© Théo Conscience/RFI

En Argentine, les défenseurs de l’environnement se sont mobilisés ce jeudi pour exiger une loi de protection des zones humides. Ils veulent profiter de la COP27 en Égypte pour forcer la main aux députés, et réguler les activités économiques dans ces écosystèmes essentiels à la régulation du climat.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Théo Conscience

Comme des centaines de militants environnementaux, Abel Arguello est venu se faire entendre sous les fenêtres du Congrès à Buenos Aires. L’objectif est de mettre la pression sur les députés qui étudient en commission les propositions de loi de protection des zones humides.

« Cela fait longtemps que l’on milite et que l’on se bat pour cette loi, mais manifestement, il n’y pas de volonté d’avancer sur ce sujet au Parlement », dit-il.

Depuis 2013, la chambre basse a en effet rejeté plusieurs textes visant à préserver les zones humides, qui avaient pourtant été adoptés par le Sénat. Selon Martin Luciata, qui vit dans le delta du Tigré, les députés cèdent systématiquement devant les lobbys. « Les élus ne nous représentent pas, car ils sont aux services des intérêts immobiliers, des intérêts agro-industriels et des intérêts de l’industrie du lithium », dit-il.

« Rôle fondamental dans la régulation du climat »

Une version amendée de la proposition de loi est finalement adoptée en commission. Mais les défenseurs de l’environnement ne crient pas victoire : si le texte n’est pas étudié en séance plénière d’ici le 30 décembre, il faudra repartir de zéro.


Lire la suite sur RFI