Argentine : une « bactérie de légionelles » à l’origine des pneumonies

Au moins quatre morts sont déjà à déplorer.  - Credit:TOMAS CUESTA / AFP
Au moins quatre morts sont déjà à déplorer. - Credit:TOMAS CUESTA / AFP

Une bactérie de légionelles est à l'origine de pneumonies qui ont fait quatre morts depuis le début de la semaine à Tucuman, dans le nord-ouest de l'Argentine, et qui intriguaient la communauté médicale locale, a annoncé samedi 3 septembre la ministre de la Santé Carla Vizzotti. L'agent qui a causé le foyer de pneumonies bilatérales « est la légionellose », a déclaré la ministre en conférence de presse à Tucuman, ajoutant que le type précis de légionelles est en cours de qualification. Quatre personnes sont mortes depuis lundi, et onze cas au total ont été recensés, centrés autour d'une clinique privée de Tucuman.

Des examens avaient écarté des causes Covid, grippe, influenza de type A et B, et hantavirus (transmis par les rongeurs) pour ces pneumonies, suscitant des interrogations, et des échantillons avaient été transmis à l'Institut Malbran de Buenos Aires, référence nationale en matière de maladies infectieuses, dont la ministre a donné les premiers résultats. « Le nom de la bactérie est en train d'être typifié, mais il est possible qu'il s'agisse de [Legionella] pneumophila », a précisé Carla Vizzotti. « Il n'a jamais été question d'un virus inconnu, mais plutôt d'une pneumonie bilatérale d'origine inconnue », a-t-elle souligné.

À LIRE AUSSIQuand la sueur révèle notre état de santé

Le ministre provincial de la Santé Luis Medina Ruiz avait avancé mercredi l'hypothèse d'un agent infectieux, mais précisé que n'étaient pas exclues « des causes toxiques, ou e [...] Lire la suite