Ardèche : une nappe phréatique artificielle pour avoir de l'eau tout l'été

© Pixabay

À Beaumont, un petit village du sud de l'Ardèche de 250 habitants, une solution a été trouvée pour lutter contre la sécheresse estivale : construire une nappe phréatique artificielle. Ce système de réservoir d'eau potable enterré doit permettre d'éviter les coupures d'eau en été. Il s'agit d'un énorme trou de 600 mètres cube, enterré et tapissé d'une bâche. À l'intérieur est installé du sable ou de la pouzzolane, une roche volcanique filtrante, pour permettre de conserver la potabilité de l'eau, comme dans une nappe phréatique naturelle.

Dans quelques jours, ce réservoir sera rempli avec l'eau de la source voisine, dont le débit est en ce moment au maximum. De quoi tenir tout l'été.

Un réservoir de 600 mètres cube

"L'idée est de remplir le réservoir en mai ou juin, quand on a trop d'eau. Par exemple, en ce moment, la source qui nous alimente débite 120 mètres cube par jour, et on doit consommer la moitié sur la commune", explique Pascal Waldschmitt, ancien maire de Beaumont à l'origine du projet. "Donc on a de quoi remplir cette nappe au mois de juin. Et au mois d'août, on pourra envoyer dix à 15 mètres cube par jour, pendant dix à 15 jours. Car lorsque l'eau est stockée dans du sable ou de la pouzzolane, les bactéries ne se développent pas, voire meurent. Dans les civilisations antiques, ils avaient déjà découvert ça. Donc c'est très précieux."

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Ce réservoir enterré est une première en France. La techniqu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles